10 raisons de regarder Le Ciel Peut Attendre

Ce soir, lundi 21 avril, Arte diffuse le film Le Ciel Peut Attendre.

Voici 10 raisons de le regarder.

1. Adapté d’une pièce de théâtre de Harry Segall

Auteur et scénariste hollywoodien, Harry Segall a écrit Le Ciel Peut Attendre à la fin des années 30. La pièce raconte comment un boxeur se voit attribuer le corps d’un millionnaire après qu’un ange peu expérimenté l’ai considéré mort à tort.

image

2. Un boxeur transformé en footballeur

A l’origine, Mohammed Ali devait jouer le rôle principal dans l’adaptation ciné de la pièce. Mais à cause de son emploi du temps incompatible avec le tournage, il fut décidé de transformer le boxeur de la pièce en footballeur américain.

image

3. Une pièce plusieurs fois adapté

La première fois que la pièce de Harry Segall est adapté au cinéma, c’est en 1941 avec Robert Montgomery sous le titre Le Défunt Récalcitrant. Après cette version de 1978, elle le sera à nouveau en 2001 avec Chris Rock dans le rôle, cette fois, d’un comique, sous le titre Les Pieds Sur Terre.

image

4. Warren Beatty : Homme orchestre

Révélé au grand public par son rôle iconique dans Bonnie And Clyde, Warren Beatty est rapidement devenu une des plus grandes stars de cinéma des années 70. Le George Clooney de son temps, Warren Beatty, séducteur notoire, a oscillé entre films engagés (A Cause d’un assassinat) et comédies légères (Shampoo). Le Ciel Peut Attendre est son premier film en tant que réalisateur.

image

5. Buck Henry, un co-réalisateur de prestige

Pour l’aider à réaliser Le Ciel Peut Attendre, Warren Beatty a pu bénéficier de l’aide précieuse d’un auteur de génie, Buck Henry. C’est à lui en effet qu’on doit le scénario du film culte des années 60, Le Lauréat. Mais aussi celui d’une des comédies les plus drôles des années 70, On s’fait la valise, Doc? avec Barbara Streisand et Ryan O’Neal. C’est à lui également qu’on doit la série Max La Menace.

image

6. Elaine May, une co-scénariste de génie

En plus de Buck Henry en co-réalisateur, Warren Beatty s’est attribué les services d’une co-scénariste en la personne d’Elaine May. La Tina Fey de son époque, Elaine May a formé pendant plusieurs années un duo comique avec le réalisateur Mike Nichols, le futur réalisateur du Lauréat, Ce Plaisir Qu’on Dit Charnel ou encore Working Girl. Ensemble, dans les années 90, ils écriront The Birdcage pour Robin Williams et Primary Colors pour John Travolta. On lui doit aussi la réalisation et le scénario du film culte Mikey et Nicky avec Peter Falk et John Cassavetes.

image

7. Julie Christie

Al Pacino a dit d’elle qu’elle était “la plus poétique des actrices”. Julie Christie s’est rendue célèbre grâce à son rôle dans Le Docteur Jivago de David Lean, suivi l’année suivante de Fahrenheit 451 de François Truffaut.

image

8. Julie Christie / Warren Beatty : Couple à l’écran comme à la ville

Warren Beatty est un des plus grands séducteurs qu’Hollywood ait jamais connu : après avoir perdu sa virginité avec Joan Collins (!), on lui attribue des relations plus ou moins courtes avec Nathalie Wood, Vivien Leigh, Leslie Caron, Faye Dunaway, Liz Taylor, Diane Keaton (qu’il pique à Woody Allen), Isabelle Adjani, Madonna, Debbie Reynolds (et sa fille Carrie Fisher !), Brigitte Bardot, Stephanie Seymour, Anouk Aimée ou Cher.

Mais ses deux plus grandes (et longues) histoires d’amour restent Annette Benning (avec qui il est marié depuis 1992) et Julie Christie avec qui il a tourné 3 films : John McCabe, Shampoo et donc Le Ciel Peut Attendre.

image

9. Une comédie romantique plein de tendresse

En 2006, Première US classa le film comme une des 50 plus grandes comédies de tous les temps.

image

10. Un film multi-récompensé

Hollywood, via ses Oscars, n’a pas trop l’habitude de récompenser les comédies romantiques fantastiques. Et pourtant ! Le Ciel Peut Attendre, preuve de sa qualité, a été nommé 9 fois aux Oscars 1979, dont meilleur film, meilleur acteur, meilleurs réalisateurs, meilleur scénario et meilleure musique.

image